Et j'aime ça aussi, oui. Je m'en souviens avec des larmes plein les yeux, des vielles larmes de rires, et des plus récentes de tristesse. Gérard Cousin, alias aussi Gérard de Suresnes ou tout simplement Gégé, a animé sur Fun Radio à l'époque du Star System. C'était dans les débuts de la radio libre, et après avoir été un auditeur atypique, Gégé est devenu un animateur ultra atypique. C'est difficile à comprendre quand on a pas connu, mais Gérard animait des débats sur des thèmes bidons au possible, avec des questions ridicules et parfois sans aucun sens. Et il le faisait sérieusement, très sérieusement, tentant de rétablir l'ordre dans les débordements systématiques de l'équipe d'animation et des auditeurs. Tout le monde sans exception se moquait de Gégé, et lui se donnait un mal fou à essayer de donner un sens à son débat. Gérard était un ancien routier, et s'est retrouvé en grandes difficultés après un accident de la route. S'en est suivi l'alcool et ce qui va avec. Max, à l'époque chapeautait le Star Sytem, et a engagé Gérard sans autre but que de faire de l'audience, parce que la moquerie, ça paie. Et je me souviens de cette époque ou collé à mes enceintes entre minuit et deux heures du matin, je pleurait de rire écoutant la radio.

Oui, Gérard devait sa célébrité à son innocence, son alcoolisme parfois, et à sa maladie de manière générale. J'ai eu des remords, je me suis dit que c'était pas chouette de se moquer d'un homme comme lui. Et après y avoir réfléchi, j'ai repris l'écoute, en me disant que finalement, Gégé était épanoui à la radio, et que même s'il était là pour faire rire à ses dépends, il aimait ça et il en jouait parfois.

Quoi qu'il en soit, je me souviens de tout cela. Je me souviens des retours en vitesse à la maison pour ne pas louper le début du débat, je me souviens des gueulantes qui dépassaient le raisonnable mais qui me faisaient rire systématiquement et sans lassitude. L'équipe, les habituels, et les vannes redondantes d'une année à l'autre... Je m'en souviens.

"TAAA GUEUUUUULLE CONNAAAAAAARD ! DEGAAAAAAAAAAAGE !" criait-il en s'énervant contre les auditeurs. "Je suis un peu en retard, désolé j'ai eu quelques problèmes mais c'est pas très grave" était-il également capable d'annoncer en prise d'antenne.

Gérard s'est éteint en 2006, et j'ai pleuré, pleuré... Oui, j'ai eu pitié de lui, à plusieurs moments. Parce qu'il a changé, et parce qu'il ne méritait pas tout ce qu'il a vécu. Je me souviens avoir pleuré, et repleuré, et même quelques mois après en écoutant des débats, mes larmes de rire se sont parfois mélangées à des larmes de tristesse, nostalgiques d'une époque dont je suis vraiment heureux d'avoir fait partie.

Je m'en souviens, et peu d'autres s'en souviendront aussi longtemps. Je leur raconterais avec grand plaisir les années Gégé si toutefois ils me le demandaient.