Vous avez tous vu ; le grand Oussama il s'est pris une balle dans la tête et il est mort. Bien fait pour lui, hahaha ! Bah oui, c'est clair non ? Il méritait de mourir...

C'est l'histoire d'un jeune adolescent, qui a vu ses parents se faire assassiner sous ses yeux par son ancien voisin. C'était il y a dix ans, et depuis, il cherche désespérément ou se trouve l'assassin. Aujourd'hui enfin, après 8 semaines de lutte acharnée, il finit par le situer précisément. Il rentre, le flingue. Fin de l'histoire. C'est un héros ? Il a donné la mort à quelqu'un qui méritait de mourir, non ? En France, on lui donne la légion d'honneur ? Non, on l'emprisonne.

Alors pourquoi quand c'est une nation toute entière, qui passe dix ans à traquer un méchant, et qu'elle le ramène mort, on crie de joie ? Non, j'suis pas d'accord.

On a dans notre pays, la France, un certain nombre de règles. On ne se venge pas ; on ne fais pas justice soi-même ; on est innocent jusqu'à preuve du contraire ; on ne condamne personne à mourir... Certes, on sait que ces règles ne sont pas appliquées à l'étranger, et d'ailleurs ça regarde plus la Ligue des Droits de l'Homme que la France. Mais de là à féliciter le fait qu'elles ne soit pas appliquées, y'a un bon gros pas.

Ben Laden, on nous en parle depuis 10 ans mais jamais on a réussi à prouver quoi que ce soit à son sujet. Je prends pas sa défense, hein. S'il a fait du mal, il doit être sanctionné. Mais je ne suis pas capable de dire s'il a fait du mal ou non. Ni même les commandos d'élite américains. Personne en fait... Mais on est tous d'accord sur le fait que la Justice, dans ce cas, est maîtresse pour décider. Seule la Justice peut dire si oui ou non il est pour quelque chose dans les attentats du 11 Septembre.

Je vais pas déblaterrer une heure, je trouve ça naze. Ouais, d'accord. Je comprends que côté américain, tellement ça aurait été galère de faire un procès, avec la peur de représailles, avec le risque de le perdre (et oui...) et je ne sais pas trop quelles autres bonnes raisons. Et finalement je peux comprendre qu'on lui mette une balle en pleine tête pour éviter tout cela. Mais côté Français, 'LE' pays des droits de l'Homme, oser affirmer que, je cite, "Justice est faite", ça passe plutôt moyen. Même ça passe pas du tout. Fallait que ça ressorte.